La France ne s’en remet pas

Rugby_2015

Les brutes avinées qui poussent leur ballon ovale vers l’arrière pour marquer des essais vers l’avant en défendant les couleurs de l’équipe de France ont perdu leur quart de final du championnat du monde le mois dernier face une autre horde de brutes totales venues de Nouvelle Zélande. On le sait et l’hexagone ne s’en est pas remis. Depuis le pays est sous psychothérapie collective avec déclarations de ministres, d’anciens joueurs, de cadors de fédération, de journalistes gouailleurs à l’accent du sud-ouest et de Mme. Michu au café du commerce.

En fait si l’on sait compter, perdre en quart de finale cela veut dire que l’on est entre la cinquième et la huitième place du monde ? C’est déjà pas mal et peut-être pas la peine d’en faire autant. Si l’on était 5ème du monde en croissance économique on ne se plaindrait pas tant que ça !

Alors haut les cœurs, savoir que nos brutes avinées avec si peu de neurones indemnes après tant de chocs peuvent faire 5ème du monde en poussant des ballons vers l’arrière nous laisse espérer que tous les beaux esprits qui sortent de nos grandes écoles vont bien arriver à faire passer notre beau pays dans le classement du PIB par habitant de 20ème à 15ème par exemple. Ne perdons pas espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.