Guaino le (très) colérique

CH_20130501_GuainoHenri Guaino devient de plus en plus colérique et inconstant. Il pique des crises sur les plateaux télévisés qu’il quitte en direct, il invective avec fébrilité la justice aux micros des journalistes et de l’assemblée nationale, etc. Il devrait se surveiller car il est guetté par la crise d’apoplexie. Accessoirement il a déjà été condamné en appel par cette justice qu’il honnit tant, pour outrage à magistrat.

Et voilà qu’il remet le couvert le 28 octobre à l’assemblée nationale en éructant contre les juges. Sur les images de télévision on le voit ne maîtrisant plus les tremblements agitant ses mains, il a fallu couper son micro pour laisser le gouvernement lui répondre :

« Dans la magistrature comme partout ailleurs il y a des gens qui honorent leur fonction, il y a aussi des pervers, des psychopathes, des militants aveuglés par leur idéologie, des gens auxquels l’ivresse de leur toute puissance fait perdre tout discernement ! »

Si la justice mécontente les députés il leur suffit d’en changer le fonctionnement. Ils ont le pouvoir de le faire en votant à la majorité. Plutôt que de s’invectiver devant les caméras et ressasser leurs vieilles badernes sur la justice dépendante ou indépendante, laxiste ou pas, qu’ils se mettent au travail sur un sujet où il y a évidemment des améliorations à mettre en œuvre. Par contre il n’est pas facile d’identifier au recrutement les magistrats pervers, psychopathes ou simplement laxistes et de gauche. Même la Loi aura du mal à les empêcher d’accéder à la magistrature s’ils en ont les compétences, il faut simplement s’assurer qu’il existe suffisamment de garde-fous pour empêcher leurs tendances révolutionnaires ou conservatrices de s’exprimer trop librement. Messieurs les députés, c’est votre boulot !

En attendant Guaino a été condamné à une amende 2000,00 EUR par la cour d’appel et il ne s’est pas encore pourvu en cassation. A ce jour il doit 2 000,00 EUR aux contribuables français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.