Mise en examen à droite

Sarko l’agité est mis en examen par un collectif de trois juges d’instruction pour une affaire de financement de campagne électorale. Les aboyeurs de la droite déclenchent des tirs de barrage sur tous les médias, des militants en larmes jurent que leur héros est honnête, bref, un nouveau psychodrame est servi aux citoyens après celui, récent, de la démission du ministre du budget.

Sarkozy est juste mis en examen. Il y aura peut-être un procès, peut-être pas. Il s’en sortira, peut-être innocent, peut-être pas. Il n’y a pas de raison d’en faire une affaire d’Etat. Que la justice passe comme elle passera pour le ministre sortant du budget, comme elle est passée pour les Jupé, Emmanuelli et autres Chirac et Pasqua.

Des filles au programme

Les filles se bousculent à la candidature aux prochaines élections municipales pour la mairie de Paris : Rachida Dati, Nathalie Kosciusko-Morizet, Anne Hidalgo. Si tout ce petit monde ne s’autodétruit pas trop, cela devrait faire une femme à la mairie l’an prochain. Voilà qui va faire rééquilibrer très légèrement la balance de la parité en politique en France, c’est aussi bien finalement.

Mais pour le moment personne n’a vraiment entendu parler de programmes électoraux. Donc, les filles si vous voulez faire encore mieux que les garçons, vous vous mettez au boulot, vous préparez un programme électoral et puis vous venez nous voir pour qu’on en parle. Ce n’est pas la peine de vous agiter avant, les élections sont pour dans plus d’un an donc rien ne presse.