Pourquoi les religieux « évangéliques » soutiennent le président Trump ?

Alors que le président Trump continue à revendiquer sa victoire à l’élection du 3 novembre, ses soutiens « évangéliques » se désolent de cette défaite annoncée. Depuis la campagne électorale de 2016 et tout au long du mandat Trump de quatre années, le soutien de ce courant religieux protestant ultra-conservateur a été total à la politique du président qui n’a pas manqué de prendre des décisions inspirées par ceux-ci. Ce soutien paraît curieux tant le comportement personnel du président semble bien éloigné de préceptes chrétiens minima ! Il s’agit en fait d’intérêts partagés et bien compris. Le président bénéficie d’électeurs et d’un soutien politique fort. Les évangéliques voient leurs convictions religieuses mieux prises en compte dans la politique américaine. Après tout, qu’importe si le président se comporte comme un jet-setteur de bas étage du moment qu’il respecte ses engagements en faveur de l’idéologie. Trump aura sans doute fait plus en direction des évanlégiques que le président Jimmy Carter qui était membre de la communauté.

Son vice-président Mike Pence est de religion catholique mais se dit « évangélique catholique » après s’être éloigné du catholicisme sans avoir jamais renié sa foi d’origine. Il soutient les thèses du créationnisme édictant que Dieu a créé le ciel et la terre. Il considère par ailleurs que la théorie de l’évolution est une théorie parmi d’autres et que l’ensemble de ces théories devraient pouvoir être enseignées à l’école, sans privilégier l’une par rapport à l’autre.

La fiche wikipédia Evangélisme nous apprend que ce courant religieux protestant retient la Bible comme seule référence à sa foi, voit la conversion à l’évangélisme comme une nouvelle naissance, promeut le bénévolat dans l’Eglise et considère le crucicentrisme comme central (la crucifixion et la résurrection de Jésus). Il y aurait 600 millions d’adhérents à travers la planète dont une petite centaine aux Etats-Unis d’Amérique.

Le site World Evangelical Alliance publie une déclaration de foi relativement classique :

Nous croyons
Que l’Écriture Sainte est la Parole infaillible de Dieu, divinement inspirée, entièrement fiable, autorité souveraine en matière de foi et de vie.
En un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit de toute éternité.
En Jésus-Christ notre Seigneur, Dieu manifesté en chair, né de la vierge Marie, à son humanité exempte de péché, ses miracles, sa mort expiatoire et rédemptrice, sa résurrection corporelle, son ascension, son œuvre médiatrice, son retour personnel dans la puissance et dans la gloire.
Au salut de l’homme pécheur et perdu, à sa justification non par les œuvres mais par la foi seule, grâce au sang versé par Jésus-Christ notre Seigneur, à sa régénération par le Saint-Esprit.
En l’Esprit Saint qui, venant demeurer en nous, nous donne le pouvoir de servir Jésus-Christ, de vivre une vie sainte et de rendre témoignage.
À l’unité véritable dans le Saint-Esprit de tous les croyants formant ensemble l’Église universelle, corps du Christ.
À la résurrection de tous : ceux qui sont perdus ressusciteront pour le jugement, ceux qui sont sauvés ressusciteront pour la vie.

Jusqu’ici rien de très surprenant mais le plus curieux dans ces convictions, pour les non-initiés, est le soutien indéfectible des évangéliques à Israël. Les gestes politiques américains récents en faveur de ce pays, notamment la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat israélien et le soutien à la colonisation juive de la Cisjordanie (qu’ils désignent Judée-Samarie comme les orthodoxes juifs), ont complètement satisfait les évangéliques car conformes à la profession biblique voulant que le retour de tous les juifs en terre d’Israël préfigure le retour du Messie, Jésus-Christ, et l’établissement du royaume de Dieu sur la terre pendant mille ans. En Israël, les juifs orthodoxes acceptent ce soutien avec des pincettes par crainte du prosélytisme qui pourrait y être associé. Pas sûr non plus qu’ils attendent le même Messie…

Incidemment on comprend aussi mieux pourquoi le concept français de laïcité semble si hermétique aux Etats-Unis.

Publié le
Catégorisé comme Religion