Religion au Moyen-Orient

Après avoir égorgé des infidèles devant les caméras, brûlé vif un aviateur jordanien sur YouTube, enlevé et vendu des femmes, entre autres joyeusetés régressives, voici maintenant que l’Etat islamique saccage le musée de Mossoul en Iraq, ville tenue par ses affidés depuis plusieurs mois. Evidemment il n’y a pas mort d’homme et cela est moins grave que les massacres d’humains commis par ailleurs au nom d’un Dieu.

Comme toujours, ces actions sont diffusées sur Internet où l’on voit des extrémistes religieux abattre à coups de masse des statuts assyriennes datant d’avant l’arrivée du prophète Mohammed ce qui suffit à signer leur inutilité à la cause, voire leur inexistence.

La volonté de destruction de la culture est le propre des totalitarismes, politiques ou religieux. D’autres l’ont déjà pratiquée, il n’y a pas si longtemps, le nazisme, le stalinisme, le catholicisme… Ces totalitarismes n’ont jamais vaincu par ces moyens qui illustrent, si besoin en était, la bêtise crasse de ces croyants d’un autre âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.