Grèce : la solution DSK

CH_20150624_GreceDSK qui a bénéficié d’un non-lieu dans une affaire de proxénétisme aggravé s’implique maintenant dans le dossier grec. Sur son compte Twitter il propose :

Ma proposition est que la Grèce ne reçoive plus aucun financement nouveau de la part de l’UE comme du FMI mais qu’elle bénéficie d’une très large extension de la maturité et même d’une réduction nominale massive de sa dette à l’égard des institutions publiques (Office Sector Involvement). Insister sur un ajustement budgétaire préalable dans l’environnement économique actuel est irresponsable à la fois économiquement et politiquement. Fournir plus d’aide pour seulement rembourser les créanciers publics existant est tout simplement inepte.

Pourquoi pas mais il ne sera pas facile de stopper de nouvelles aides, même si la dette générée par les anciennes est annulée. Il faudrait savoir dire non, qualité parfaitement inexistante dans les instances diplomatico-européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.