Grèce : le référendum dangereux

CH_20150624_GreceLe gouvernement grec marxiste allié avec un parti de droite minoritaire dure et souverainiste a demandé par référendum à ses citoyens de se prononcer pour ou contre le plan d’aide européen et sa conditionnalité. La réponse est non à 61% et quelques. Il n’a pas été dit aux électeurs ce qui se passerait après car personne ne le sait vraiment. En gros on a demandé aux citoyens : « voulez-vous continuer à vous serrer la ceinture ». Ils ont répondu non.

Tous les camps font assaut de démagogie et de simplisme, en Grèce comme à l’extérieur, les pays de l’Europe s’écharpent, la France n’est pas en reste : Mélanchon éructe contre l’euro, Sarkozy argue pour préserver d’abord la zone euro avant la Grèce, les économistes de plateaux télévisés expliquent qu’aider coûtera plus cher aux contribuables français que de lâcher, d’autres disent le contraire puis changent d’avis. Les dirigeants grecs marxistes font… du marxisme. Bref, on est sous le niveau de la mer pour ce qui concerne la qualité du débat, au fond de l’abysse pour l’intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.