L’Algérie vire son président

Finalement, devant l’insistance des manifestations de rue en Algérie, le pouvoir algérien en place se rend à l’évidence : le président Bouteflika est incapable de mener un cinquième mandat. Après avoir nié ce fait purement médical, il avait été annoncé dans un premier temps que M. Bouteflika se ferait élire puis démissionnerait avant la fin de son cinquième mandat. La rue n’était pas contente. Il a ensuite été décidé que le mandat en cours serait prolongé jusqu’à une révision de la constitution avant l’organisation de l’élection présidentielle à laquelle le président actuel ne se présenterait pas. La rue a continué de gronder. Puis il a été acté que M. Bouteflika démissionnerait sous peu, puis le président Bouteflika a démissionné avant la fin de son mandat et s’en est remis, enfin, à la constitution du pays.

Un président par intérim est en place et les élections se dérouleront dans les prochaines semaines. La rue est encore mécontente, redoutant que le « clan » Bouteflika n’arrive à rester au pouvoir malgré l’absence de son leader, une crainte pas tout à fait infondée. Nous sommes en Algérie alors les critiques contre la France, ancienne puissance coloniale, ne sont jamais loin. Elles fleurissent dans les manifestations, parfois avec humour, même si Paris prend bien soin de ne surtout pas se même de ce qui se passe dans son grand voisin du Sud.

Bientôt la fête va s’achever et il va falloir retourner au boulot. Gageons que l’Algérie n’est pas au bout de ses peines même si une étape importante a été franchie de façon relativement pacifique avec la mise à la retraite de son président, impotent depuis plusieurs années. Le pire n’étant pas toujours sûr on peut espérer une prise de conscience de la caste dirigeante qui pourrait se consacrer à l’intérêt général de façon un peu plus intense que par le passé… La stabilité de l’Algérie représente également un sujet important pour la sécurité des pays riverains du Nord de la Méditerranée. Il va falloir jouer finement avec ce sujet potentiellement explosif de la réforme et la mise à niveau de ce pays exigeant.

Publié le
Catégorisé comme Afrique