Littell Jonathan, ‘Carnets de Homs’.

Sortie : 2012, Chez : Gallimard. Jonathan Littell, auteur des « Bienveillantes » prix Goncourt 2006, publie son journal d’un séjour de trois semaines dans Homs pour le compte du journal Le Monde. Il raconte au jour le jour le martyr de cette ville syrienne prise sous le joug d’un régime sans foi ni loi. Au cœur des rues de Homs, certaines sous contrôle du gouvernement d’autres sous celui de la rébellion, c’est une guerre urbaine, sinistre où on ne fait de cadeaux à la partie adverse : assassinats, torture, snippers et règlements de compte ; personne n’est à l’abri, ni femmes ni enfants ni civils, c’est une guerre à mort où les intérêts personnels s’entremêlent avec les idéologies, et où l’aveuglement d’un pouvoir familial pose les bases d’un chaos régional dont on est encore loin de la conclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.