Philipe Anne, ‘Les rendez-vous de la colline’.

Sortie : 1971, Chez : Livre de Poche 3149. Quelques années après le sublime « Temps d’un soupir », Anne Philipe (femme de Gérard emporté par un cancer) nous revient avec son style tendre et doux, pour narrer l’histoire d’une mère et de sa fille dans les collines de Provence. Il n’y a pas vraiment de fil directeur mais juste le temps qui passe, sereinement, le sentiment de la tendresse qui unit une mère et sa fille alors que le mistral souffle sur les oliviers.
Cette écrivaine impressione par le dénuement de son écriture et son extrême sensibilité. On comprend ce que veut dire la maîtrise des mots pour traduire la pensée et les sentiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.