Syndicalismes

André Bergeron est décédé à l’âge de 92 ans : patron de Force Ouvrière (F0) de 1963 à 1989, socialiste en lutte contre les communistes, il est à l’origine de la création de FO après la guerre par impossibilité de s’entendre avec les staliniens de la CGT de l’époque. Il a ensuite mené sa barque de syndicaliste durant les 30 glorieuses, de façon sereine et plutôt utile. Rien à voir avec le clown à bretelles (Marc Blondel) qui lui a succédé, trotskyste impénitent de la première heure, se faisant payer son chauffeur par la Mairie de Paris du temps où Chirac était maire, et qui mis plusieurs fois la France dans la rue par son intransigeance et sa stupidité.
Ils sont maintenant décédés tous les deux, l’un aura fait plus de mal sur terre que l’autre, paix à leurs âmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.