Des brutes avinées à l’œuvre

England's Wilkinson is tackled by Wales's Popham and Jones during Six Nations rugby union match at Twickenham in LondonLes brutes avinées qui jouent dans l’équipe de France de rugby disputent actuellement on ne sait plus bien quelle compétition de ballon ovale, qui consiste grosso-modo à taper sur son adversaire pour faire avancer une baballe tout en la lançant vers l’arrière. Ils ont gagné la semaine dernière et perdu ce samedi, mais personne n’est content. La victoire hier n’était pas suffisante, la défaite aujourd’hui serait honteuse.

Le mieux serait que l’on arrête de gloser sur les performances abrutissantes de masses musculeuses dépourvues de neurones et bonnes à prendre des coups autant qu’à en donner. Passons un peu plus de temps sur la croissance économique et un peu moins sur les jeux du stade, le peuple ne s’en portera que mieux et son niveau intellectuel également !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.