Attentat religieux islamiste de Nice

Le monde politique français est, comme à son habitude, à la hauteur de sa réputation mais fort peu à celle de l’évènement ! Les cadavres toujours allongés sur la promenade des Anglais à Nice, chacun dans l’opposition y va de ses accusations sur la « gauche-laxiste » et de ses propositions grandiloquentes.

« Il faut coordonner nos services de renseignement, renforcer le renseignement territorial… faire preuve de la plus grande détermination contre la radicalisation des esprits à l’école, dans les prisons, les réseaux sociaux… mobiliser tous les moyens contre la guerre faite à la France… Je ne suis pas enquêteur mais si tous les moyens avaient été pris, le drame n’aurait pas eu lieu » (Juppé)

« Le risque zéro n’existe pas mais je veux dire que tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois n’a pas été fait… Il y a des décisions à prendre et une détermination à mener. La France ne peut pas laisser ses enfants se faire assassiner… Tout étranger ayant des liens avec des activités terroristes doit être expulsée (SIC)… Nous sommes en guerre. Une guerre totale.  » (Sarkozy)

« Le gouvernement a toujours réagi à contretemps, quand l’événement s’est produit… La France doit faire de la lutte contre l’insécurité et le terrorisme une priorité nationale… L’état d’urgence mis en place est une hypocrisie. Il y a eu bcp de communication et très peu d’action.  » (Ciotti)

Le pompon revient sans aucun doute à Henri Guaino, le colérique Les Républicains, candidat lui aussi aux élections primaires de la droite pour les élections présidentielles de 2017, qui a déclaré :

« On doit pouvoir stopper un camion qui ne répond pas aux sommations… Il suffit de mettre à l’entrée de la promenade des Anglais un militaire avec un lance-roquettes et il arrêtera le camion. »

L’option du lance-roquette pour protéger les manifestations festives n’est sans doute pas à exclure. Plus aisé peut-être serait d’interdire lesdites réunions, la roquette pouvant, éventuellement, causer de légers dommages collatéraux…

Rappelons juste pour sourire un peu en ces temps difficiles que M. Guaino, toujours étranglé par la colère et généralement à la limite de l’apoplexie, avait voté par erreur pour la loi sur le mariage pour tous en 2013. Il s’était bien entendu énervé lorsqu’il avait dû admettre son erreur.

Plus sérieusement, les premiers éléments de l’enquête semblent indiquer que les réseaux de surveillance télévisés très denses dans cette ville ont vu le camion pénétrer la zone piétonne, donné l’alerte au bout de 20 secondes et les policiers ont arrêté le camion terroriste en abattant son chauffeur au bout de 45 secondes. Il semble difficile de faire mieux !

Les messages cités ci-dessus sont généralement extraits des comptes Tweeter des impétrants. Il serait très utile que nos élus passent un peu moins de temps à tweeter ou à bêtifier agressivement sur les plateaux télévisés et un peu plus au parlement pour travailler et se mettre d’accord au-delà des partis sur comment renforcer la sécurité en France ! Il faudra sans doute aussi, hélas, faire comprendre aux citoyens avec toute la pédagogie qui s’impose (c’est-à-dire sans la démagogie qui s’expose en ce moment) que le fanatisme religieux qui anime ces « guerriers » de Dieu sera long à vaincre.

Compte tenu de ces circonstances dramatiques on devrait y arriver si l’on a affaire à des dirigeants et élus intelligents et de bonne composition. Evidemment cela demande un peu plus d’intelligence, de raison et de sens politique que pour publier des photos et des slogans sur un compte Tweeter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.