C’est fini

Dernière journée de travail chez mon employeur : des réunions techniques quand même, puis il faut rendre son ordinateur, son téléphone et son badge, et c’est fini. Demain matin ma boîte email professionnelle sera clôturée. On ne perd pas de temps, les processus d’offboarding sont bien huilés désormais. En attendant on écluse quelques bières au bistrot portugais du coin de la rue avec quelques potes et puis c’est fini.

Un adieu affectueux et rock

Vingt années se terminent au cœur d’un mastodonte du CAC40 avec une belle photo de Keith Richards offerte par mes collègues reconnaissants qui ne pouvaient mieux tomber :

après avoir passé plusieurs années avec une photo de Mick Jagger accrochée à la paroi de mon bureau du temps où nous avions des places attribuées :

It’s only Rock’n’Roll, but I like it.

Ploc…

Ploc fait la touche « Entrée » de l’ordinateur qui vient d’expédier ma rupture de contrat de contrat de travail avec mon employeur depuis vingt ans. Dans quatre mois je suis en préretraite, et voilà. C’est très simple et un peu vertigineux !