Bataille fondatrice à l’UMP

UMP_Organisation_201412Les deux porte-flingues du nouveau président de l’UMP posent un vrai sujet de fond lors de leur prise de fonction : la répartition des bureaux. Le Canard Enchaîné raconte comment la vice-présidente a sorti le secrétaire générale de son bureau pour s’y installer et pourquoi il a fallu mesurer la taille des pièces pour s’assurer qu’elles étaient de la même taille. Et puis comment la négociation a été durement menée pour que la photo de la vice-présidente soit légèrement plus haute sur l’organigramme que cette du secrétaire général.

Ces basiques étant posés, l’équipe va maintenant pouvoir réfléchir à des idées nouvelles pour séduire l’électeur, ce qui risque d’être une autre paire de manches quand on sait que la plus grande réforme jamais enfantée par la vice-présidente est d’être passée du chignon aux cheveux au vent…

Accessoirement ils vont aussi devoir s’attaquer au redressement des finances du parti avant, peut-être, d’avoir à gérer la caisse de la République. Les unes comme l’autre sont dans un bien triste état du fait de responsables qui ont érigé en principe de fonctionnement le fait de dépenser plus qu’on ne gagne.

Ah, on oubliait le Raffarin dans le coin à gauche, sèchement rejeté par les sénateurs qui ne voulait pas de lui à la présidence du sénat, soutien officiel à la candidature de Juppé pour la prochaine élection présidentielle, et dont on se demande un peu ce qu’il fait là !

Bref, cet organigramme est un peu explosif et il faudra du doigté à son président pour faire marcher tout ce beau monde dans la même direction.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.