Dvorak à la Philharmonie

Philharmonie_20150606bL’orchestre de chambre de Paris dirigée par Laurence Equilbey joue le Stabat Mater de Dvorak, une musique sombre et tragique écrite par le compositeur tchèque à la fin des années 1870 après le décès rapproché de trois de ses enfants. Déjà basé sur un thème pas particulièrement gai, la souffrance de Marie au pied de la croix où son fils est crucifié, le contexte de la création de cette œuvre en accentue la beauté dramatique.

Interprétée avec beaucoup de tendresse par des musiciens de qualité dans une Philharmonie pleine à craquer, la magie de la musique agit dans un cadre magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.