Cynisme et faux-jetonnerie dans l’administration

La patronne de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) Agnès Saal est poussée à démissionner après que la presse eut révélé qu’elle avait fait dépenser plus de 40 000 euros en frais de taxi sur 10 mois alors qu’elle dispose d’un véhicule de fonction avec chauffeur. Sur cette somme faramineuse, son fiston aurait bénéficié de 7 000 euros en émargeant sur l’abonnement de sa mère. On se demande comment il est possible de dépenser 40 000 euros de taxi en dix mois ?

La pédégère a été dénoncée par lettre anonyme adressée aux administrateurs. Il semble qu’il a fallu un peu d’énergie et de temps à sa ministre de tutelle pour lui faire comprendre qu’elle devait rembourser et démissionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.