La guerre civile reprend en Turquie

Pour des motifs encore un peu mystérieux, la Turquie a rouvert les hostilités armées contre sa minorité kurde alors qu’un processus de paix était en cours et s’était même traduit par la présentation de candidats kurdes lors des dernières élections législatives dans ce pays. Certes les élus de ce parti (HDP) en entrant au parlement avec 13% des voix avaient empêché le parti islamiste au pouvoir de conserver la majorité absolue, mais on pensait que la situation de cette minorité était en voie de normalisation avec une gestion enfin apaisée de la situation par le pouvoir.

Las, prenant l’occasion de son entrée dans la coalition internationale armée contre le groupe Etat Islamique, la Turquie en profite en réalité pour bombarder beaucoup plus les kurdes en Irak et sur son propre territoire plutôt que de viser les milices de l’Etat Islamique… C’est un élément de perturbation supplémentaire dans la situation agitée du Moyen-Orient qui n’en demandait pas tant. On peut anticiper que la reprise de la guerre civile turco-kurde va durer et être violente.

Au moins ne parle-t-on quasiment plus de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne qui semble repoussée à l’infini…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.