Le parti communiste chinois et Monsieur le Marché

La bulle financière chinoise est en train de se dégonfler au grand dam des autorités de ce pays particulièrement gênées car l’actionnariat chinois est très majoritairement composé de particuliers. Cette situation crée du mécontentement populaire de cette classe bourgeoise et le parti communiste au pouvoir craint la contagion. Il se met donc en quête de soutenir la bourse avec les méthodes autoritaires qui lui sont chères : convocation des sociétés de bourse à qui on ordonne de racheter des titres pour soutenir les cours… Evidemment l’exercice a ses limites qui sont celles des moyens financiers disponibles.

On parle de plus d’une centaine de milliards de dollars dépensés pour soutenir Monsieur le Marché décidemment très gourmand… Tout ceci ne fait que repousser le problème à plus tard. La première conséquence de la bulle financière est une surévaluation de la valeur des actifs qui, tôt ou tard, retrouvera sa valeur d’équilibre.

Le parti communiste chinois soutenant la valeur des actifs de la bourgeoisie locale, il fallait quand même le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.