La Morano… encore

 

CH_20120111_Morano

La Morano a encore commis une déclaration tonitruante à la radio :

« Nous sommes un pays judéo-chrétien. Le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères… J’ai envie que la France reste la France et je n’ai pas envie que la France devienne musulmane. »

Elle agace même ses amis de Les Républicains qui envisagent de la déchoir de son investiture aux élections régionales dans l’est. Sans doute les dirigeants de Les Républicains ont estimé qu’il y avait plus de voix à prendre chez les centristes dont ils visent les suffrages en réfrénant la Morano, qu’à gagner coté droite conservatrice en la gardant sur le bateau. Ils ont surtout compris que cette femme aux capacités politiques limitées leur causait plus d’ennuis qu’autre chose et ils en profitent pour la faire passer à la trappe. Elle s’en remettra, la France également.

En fait ces réactions épidermiques sont assez ridicules et de fort peu d’intérêt politique. Elles illustrent la panique du monde politique et médiatique lorsqu’il s’agit d’expliquer la réalité aux citoyens. La phrase gaullienne citée par la Morano sur les plateaux télé était adaptée à l’entre deux-guerres quand la France était effectivement un pays de religion majoritairement catholique et à la couleur de peau plutôt blanche.

Depuis il y a eu la décolonisation, la guerre d’Algérie, les accords avec les ex-pays colonisés pour faciliter la reconnaissance de nationalité aux ex-citoyens colonisés, l’enrôlement des « tirailleurs sénégalais » dans les armées alliées durant la deuxième guerre mondiale, des ministres africains (de l’Union française) dans le gouvernement français, des députés et sénateurs africains au parlement français, la départementalisation des possessions d’outre-mer, le regroupement familial, les usines Renault à faire tourner dans les années 50’, les métiers dont les français qui s’enrichissaient ne voulaient plus et qu’il fallait bien assurer durant les trente glorieuses, bref, la France s’est ouverte et mélangée. Le blanc n’est plus la couleur de peau unique dans l’hexagone et les églises catholiques ont tendance à être désertées par les citoyens qui préfèrent la lecture de L’Equipe à celle de la bible.

C’est ainsi et le mélange ne s’est pas produit par hasard, il a été le fruit d’une politique menée de façon permanente par la droite comme la gauche et jamais vraiment inversée. On peut en déplorer le résultat mais il va être difficile de revenir en arrière. Ce qui a été fait est fait et il faut gérer la situation, ce qu’essayent de réaliser tant bien que mal les pouvoirs successifs. D’autre pays ont eu des politiques beaucoup plus restrictives. Chacun se fera son idée sur ce qui est préférable.

Il est possible de revoir le Code de la nationalité française et la politique d’immigration, il suffit de le décider et de faire voter la loi en conséquence par une majorité au parlement. Mais débattons au préalable et faisons valoir l’intelligence plutôt que les slogans assénés sur Tweeter. Expliquons la situation ethnique et religieuse française et son évolution récente de façon apaisée et subtile plutôt que de faire mousser la Morano avec des mesures disciplinaires dont elle s’empresse de faire son miel sur son compte Tweeter. Qu’on en juge :

Tweet_Nadine_Morano_20150930_Race-blanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.